Inscrivez-vous à nos post-formations

Possibilité de prise en charge FIF-PL dans la limite de vos droits annuels

Public concerné : adhérents de l’AMIK

Si vous êtes en situation de handicap, merci de nous le préciser afin que nous puissions vous accueillir dans les meilleures conditions *

Voici la liste des post-formations.
Vous pouvez les télécharger au format PDF en cliquant ici.
Télécharger le formulaire d’inscription en cliquant ici
Avant de vous inscrire, vous certifiez avoir lu et accepté le règlement intérieur ci-dessous

ANNULATION : NANTES

“Contrôle sensori-moteur dans la lombalgie mécanique avec la Méthode Mézières. Programme d’exercices avec une approche globale”

Lieu : NANTES

Coût adhérents AMIK : 390 €

Formateur : Jose RAMIREZ, Directeur de la formation à la Méthode Mézières.  Co-directeur de l’IFGM et du Centre de kinésihérapie KineMez à Barcelone. Professeur de l’Université Internationale de Catalogne. Président de l’AMIF

Objectifs :

– Fournir les connaissances nécessaires pour la compréhension de la pathomécanique de la région lombo-pelvienne et les lésions qui dérivent

– Réaliser un bilan diagnostique analytique et global à partir de tests cliniques et technologiques

– Intégrer un programme de rééducation global de la région lombo-pelvienne avec une approche globale en suivant les arguments théoriques et pratiques selon l’évidence scientifique existante

Minimum d’inscrits requis : 7

Maximum d’inscrits : 20

ANNULATION – MARSEILLE / reportée au vendredi 18 et samedi 19 septembre

“Bilan, raisonnement clinique, stratégies thérapeutiques et traitements du membre inférieur”

Lieu : MARSEILLE 

Coût adhérents AMIK : 390 €

Formateur : Juan-Ramon REVILLA, kinésithérapeute méziériste. Co-directeur Formation Mézières AMIK Paris. Professeur et Master en kinésithérapie par l’Université Intérnationale de la Catalogne (UIC), Barcelone. Directeur Centre de Kinésithérapie KineMez. Fondateur et vice-président de l’Asociación Mezierista Iberoamericana de Fisioterapia (AMIF).

Objectifs :

– Cette formation théorique-pratique passe en revue et élargit l’examen clinique mézièriste des déséquilibres des membres inférieurs.

– Un nouveau tableau est proposé pour enregistrer les données et faciliter le raisonnement clinique et la stratégie thérapeutique.

– Des techniques de traitement analytiques et globales sont proposées, dans le cadre d’un traitement Mézières.

Minimum d’inscrits requis : 7

Maximum d’inscrits : 20

https://methode-mezieres.fr/wp-content/uploads/2020/06/pf-membres-inferieurs-amik-v2.mp4

ANNULATION : PARIS / samedi 19 et dimanche 20 SEPTEMBRE 2020

“Posturologie appliquée à la méthode Mézières, Bilan-Diagnostique et stratégie de traitement. Les bases à connaitre…”

Lieu : PARIS

Coût adhérents AMIK : 390 €

Formateur : Alain ROUSSANGE, kinésithérapeute mézièriste

Objectifs :

– Apporter les connaissances nécessaires pour comprendre ce qu’est la Posturologie, acquérir les bases

– Savoir utiliser ces connaissances dans notre bilan diagnostique et élaborer une stratégie de traitement

– Améliorer notre pratique par une meilleure compréhension de nos commandes neuro-musculaires fonctionnelles globales

Minimum d’inscrits requis : 7

Maximum d’inscrits : 20

ANNULATION – PARIS / Vendredi 6 et Samedi 7 novembre 2020 –

“Cours de révision / recyclage : du bassin à la tête en passant par la respiration”

Lieu : PARIS 

Coût adhérents AMIK : 390 €

Formateur : Juan Ramón REVILLA , kinésithérapeute méziériste. Co-directeur Formation Mézières AMIK Paris. Professeur et Master en kinésithérapie par l’Université Intérnationale de la Catalogne (UIC), Barcelone. Directeur Centre de Kinésithérapie KineMez. Fondateur et vice-président de l’Asociación Mezierista Iberoamericana de Fisioterapia (AMIF).

 Objectifs :

Réviser et renforcer des connaissances de la méthode Mézières applicables à la pratique clinique : bilan, stratégies thérapeutiques basées sur le raisonnement clinique et des techniques de traitement adaptées à la typologie.

Minimum d’inscrits requis : 7

Maximum d’inscrits : 20

ANNULATION – TOULOUSE / vendredi 20 et samedi 21 NOVEMBRE 2020

“Méthode Mézières – un traitement de la mobilité à la fonctionnalité”

Lieu : TOULOUSE

Coût adhérents AMIK : 390 €

Formatrice : Caroline FABRE, kinésithérapeute mézièriste

Objectifs : 

– Comprendre les mécanismes d’adaptation et les lésions articulaires

– Connaitre les tests pour évaluer la liberté du mouvement

– Sentir l’efficacité de la méthode sur la récupération des mobilités

Minimum d’inscrits requis : 7

Maximum d’inscrits : 20

* L’AMIK prend en compte les problématiques liées au handicap, et adapte la pédagogie en fonction du type de handicap :
– Accessibilité : toutes nos formations se déroulent dans des lieux (salles ou hôtels) conformes avec la norme d’accessibilité ERP
– Handicap visuel : le formateur est averti de la présence d’une personne malvoyante et adapte sa pédagogie ; de plus, l’AMIK tient compte dans l’impression des supports, de la nécessité d’imprimer en gros caractères. Si besoin, l’AMIK transmet , en amont de la formation, le support afin que le stagiaire puisse le consulter et le transcrire en braille, si besoin.
– Handicap auditif : le stagiaire est placé de telle manière qu’il puisse avoir la meilleure réception possible-
– Handicap moteur: il est préférable de nous interroger en cas de  handicap moteur.

Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter
Les sites https://www.agefiph.fr/ ou  https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formation-des-personnes-en-situation-de-handicap/  peuvent aussi apporter des réponses à vos interrogations.

INSCRIVEZ-VOUS

(“possibilité de prise en charge FIF-PL dans la limite de vos droits annuels”)

AMIK FORMATION – REGLEMENT INTÉRIEUR

Ce règlement intérieur a été établi conformément à la loi du 4 juillet 1990 et de son décret d’application du 23 octobre 199I. –

Article 1 – Maintien en bon état du matériel Chaque stagiaire a l’obligation de conserver en bon état le matériel qui lui est confié en vue de sa formation. Les stagiaires sont tenus d’utiliser le matériel conformément à son objet. L’utilisation du matériel à d’autres fins, notamment personnelles est interdite. Suivant la formation suivie, les stagiaires peuvent être tenus de consacrer le temps nécessaire à l’entretien ou au nettoyage du matériel.

Article 2 – Utilisation des appareils Les appareils ne doivent être utilisés qu’en présence d’un formateur et sous sa surveillance. Toute anomalie dans le fonctionnement des appareils et tout incident doivent être immédiatement signalés au formateur qui a en charge la formation suivie.

Article 3 – Consignes d’incendie Les consignes d’incendie et notamment un plan de localisation des extincteurs et des issues de secours sont affichés dans les locaux de l’organisme, de manière à être connus de tous les stagiaires. Des démonstrations ou exercices sont prévus pour vérifier le fonctionnement du matériel de lutte contre l’incendie et les consignes de prévention et d’évacuation.

Article 4 – Accident Tout accident ou incident survenu à l’occasion ou en cours de formation doit être immédiatement déclaré par le stagiaire accidenté ou les personnes témoins de l’accident au responsable de l’organisme. La déclaration d’accident le cas échéant, doit être établie par l’entreprise si le stagiaire accidenté est un salarié en formation dans le cadre du plan formation, l’organisme doit alors avertir l’entreprise de l’accident dans les meilleurs délais.

Article 5 – Vestiaire Le vestiaire ou armoire individuelle mise à la disposition de chaque stagiaire pour ses vêtements et objets personnels, doit être tenu dans un constant état de propreté. Celui-ci ne doit l’utiliser que pour l’usage auquel il est destiné. Après en avoir informé les stagiaires, la Direction pourra pour des raisons d’hygiène et de sécurité ouvrir les armoires et vestiaires afin d’en contrôler l’état et le contenu. Le contrôle s’effectuera en présence des intéressés sauf en cas d’empêchement exceptionnel et dans des conditions qui préservent l’intimité à l’égard des tiers non requis.

Article 6 – Boissons Il est interdit aux stagiaires de pénétrer ou de séjourner en état d’ivresse dans les locaux de l’organisme ainsi que d’y introduire des boissons alcoolisées.

Articles 7 – Restaurant Dans le cas où un restaurant existe dans l’enceinte de l’organisme, les stagiaires peuvent y prendre leur repas. L’accès au restaurant n’est autorisé que pendant les heures fixées pour le repas. Il est interdit aux stagiaires de prendre leurs repas dans les locaux affectés à la formation. Seules sont autorisées les collations prises au cours des pauses dans les locaux réservés à cet effet.

Article 8 – Accès au poste de distribution de boissons Les stagiaires auront accès au moment des poses fixées au poste de distribution de boissons non alcoolisées.

Articles 9 – Interdiction de fumer En application du décret 77 1042 du 12 septembre 1977, il est interdit de fumer dans les salles de cours.

Article 10 – Horaires Les stagiaires sont tenus de suivre les cours, séances d’évaluation et de réflexion, travaux pratiques, et plus généralement toutes les séquences programmées par l’établissement, avec assiduité et sans interruption. Des feuilles de présence quotidienne seront utilisées par les responsables. Toute absence est subordonnée à l’autorisation écrite du responsable de l’établissement. Les déplacements des stagiaires à l’extérieur de l’organisme, liés à la réalisation des stages seront soumis à l’accord préalable du responsable de stage.L’organisme est dégagé de toute responsabilité en cas d’absence non autorisée.

Article 11 – Absences et retards En cas d’absence ou de retard au stage, les stagiaires doivent avertir le formateur qui a en charge la formation et s’en justifier. Par ailleurs, les stagiaires ne peuvent s’absenter pendant les heures de stage, sauf circonstances exceptionnelles et après avoir prévenu la Direction de l’organisme. Lorsque les stagiaires sont des salariés en formation, dans le cadre d’un plan de formation, l’organisme doit informer l’entreprise de ses absences. Toute absence ou retard non justifié par des circonstances particulières constitue une faute passible de sanction disciplinaire. En outre, pour les stagiaires demandeurs d’emploi rénumérés par l’état ou une région, les absences non justifiées entraîneront en application de l’article R 961.15 du code du travail, une retenue de rénumération proportionnelle à la durée desdites absences.  En cas d’absence pour maladie, le stagiaire doit prévenir ou faire prévenir la Direction de l’établissement dés la première demi-journée d’absence. Dans les 48 heures de l’arrêt ou à son retour si celui-ci a lieu avant ce délai, le stagiaire doit fournir un certificat médical à l’organisme. Sans cette pièce, le stagiaire est considéré comme non excusé et s’expose à des sanctions disciplinaires.

Article 12 – Accès à l’organisme Sauf autorisation expresse de la Direction, les stagiaires ayant accès à l’organisme pour suivre leur stage, ne peuvent y entrer ou y demeurer à d’autres fins, y introduire, faire introduire ou faciliter l’introduction de personnes étrangères à l’organisme, ni de marchandises destinées à être vendues au personnel et aux stagiaires.

Articles 13 – Tenue et comportement Les stagiaires sont invités à se présenter à l’organisme en tenue décente et à avoir un comportement correct à l’égard de toute personne présente dans l’organisme.

Article 14 – Information et affichage La circulation de l’information se fait par l’affichage sur les panneaux prévus à cet effet. La publicité commerciale, la propagande politique, syndicale ou religieuse sont interdites dans l’enceinte de l’organisme. Articles 15 – Responsabilité de l’organisme en cas de vol ou dégradation des biens personnels des stagiaires L’ organisme décline toute responsabilité en cas de perte, vol ou détérioration des objets personnels de toute nature, déposés par les stagiaires dans son enceinte (salles de cours, locaux administratifs, parc de stationnement, vestiaires)

Article 16 – Sanctions Tout manquement du stagiaire à l’une des prescriptions du présent règlement intérieur pourra faire l’objet d’une sanction . Constitue une sanction au sens de l’article R 322.3 du code du travail, toute mesure autre que les observations verbales, prises par le Directeur de l’organisme de Formation ou son représentant, à la suite d’un agissement du stagiaire considéré par lui comme fautif, que cette mesure soit de nature à affecter immédiatement ou non la présence de l’intéressé dans le stage ou à mettre en cause la continuité de la formation qu’il reçoit. Selon la gravité du manquement constaté, la sanction pourra consister – soit en un avertissement, – soit en un blâme ou un rappel à l’ordre, – soit en une mesure conservatoire d’exclusion temporaire, – soit en une mesure d’exclusion définitive. Les amendes ou autres sanctions pécuniaires sont interdites. Le Directeur de l’organisme doit informer l’employeur de la sanction prise lorsque le stagiaire est un salarié bénéficiant d’un stage dans le cadre d’un plan de formation d’une entreprise ou bien l’employeur et l’organisme paritaire qui ont pris à leur charge les dépenses de la formation lorsque le stagiaire est un salarié bénéficiant d’un stage dans le cadre d’un congé de formation.

Article 17 – Procédure disciplinaire Le stagiaire à l’encontre duquel le Directeur du centre de formation envisage de prendre une sanction en dehors des observations verbales, sera convoqué à un entretien par lettre recommandée, soit remise au stagiaire contre décharge. La lettre de convocation précise la date, l’heure et le lieu de cet entretien. Le stagiaire peut se faire assister au cours de l’entretien par une personne de son choix, stagiaire ou salarié de l’établissement. La convocation doit faire état de cette faculté. Le Directeur ou son représentant indique le motif de la sanction envisagée et recueille les explications du stagiaire. Dans le cas où une exclusion définitive du stage est envisagée, s’il existe un conseil de perfectionnement en application de l’article L 925 . 2 du code du travail, celui- ci est constitué en commission de discipline où siège le représentant des stagiaires. Il est saisi par son Directeur ou son représentant après l’entretien et formule un avis sur la mesure d’exclusion envisagée. Le stagiaire avisé de cette saisine, est entendu sur sa demande par le commission de discipline et peut être assisté dans les mêmes conditions qu’au cours de l’entretien avec le chef de l’établissement. La commission de discipline transmet alors son avis au chef d’établissement dans le délai d’un jour franc après la réunion. La sanction fait l’objet d’une décision écrite et motivée, notifiée au stagiaire sous la forme d’une lettre qui lui est remise contre décharge ou envoyée en recommandée avec A.R. Elle ne peut intervenir moins d’un jour franc ni plus de 15 jours après l’entretien ou le cas échéant, après la transmission de l’avis de la commission de discipline. Lorsque l’agissement du stagiaire a rendu indispensable une mesure conservatoire d’exclusion temporaire, à effet immédiat, aucune sanction définitive à cet agissement ne sera prise sans que la procédure évoquée ci- dessus avec le cas échéant, consultation du conseil de perfectionnement, ait été observée.

Le présent règlement intérieur entre en application à compter du 26 janvier 1992.